Ribe

Le centre viking de Ribe

Ribe est un site de reconstitutions de la période viking. Un village a en effet été reconstruit permettant ainsi aux visiteurs de s’immerger dans la vie quotidienne des vikings.

À l’époque Viking Ribe était déjà un important centre de commerce pour la Scandinavie. Les fouilles archéologiques ont également permis de constater que Ribe est un site essentiel pour la compréhension de l’artisanat et de l’agriculture des Scandinaves. Le centre viking de Ribe a été créé en 1992. Il permet de présenter trois pôles vikings abordant des thématiques différentes : une place de marché avec un bateau, reconstitution de la ville au début du VIIIe siècle ; une grande ferme de 980 comportant une maison longue et cinq bâtiments associés ; et huit maisons urbaines de 825. Ces reconstructions datées de différentes périodes, permettent également de se rendre compte des évolutions des sociétés scandinaves au cours de la période viking et ainsi de mieux comprendre une période cruciale de l’histoire du Danemark. Toutes ces reconstructions ont été réalisées avec l’aide des archéologues qui ont fouillé les vestiges présents sur le site. L’objectif du Centre Viking de Ribe est de faire connaitre l’histoire de Ribe à l’époque viking.

 

La vie quotidienne des Scandinaves, de la société, de la culture

La vie quotidienne des Scandinaves est rythmée et conditionnée par le climat très rude des pays du nord de l’Europe. Une année peut se résumer ainsi :

- mi-avril : lors de la fonte des neiges débutent les travaux des champs. Commencent alors le labourage, les semailles, l’extraction de tourbe, l’abattage des arbres, le fumage des champs, etc.

- mi-mai : le mois de mai est consacré au sevrage des agneaux, à la tonte des moutons mais aussi au ramassage des œufs des oiseaux sauvages en Norvège et en Islande.

- mi-juin : début de la transhumance (les fermes ont un abri en montagne où vit une partie de la maisonnée pendant les deux mois de pastorale), fabrication de produits laitiers dont un beurre salé, période du thing (aussi l’occasion de donner les nouvelles du monde, ceux qui rentrent d’expédition croisent ceux qui partent après le thing).

- mi-juillet : fenaison, thing d’automne à la fin de la période (récapitulation des décisions et des évènements de l’assemblée de juin).

- mi-août : moissons.

- mi-septembre : reprise des mois d’hiver, rassemblement, parcage, comptage du bétail. Le mois de septembre correspond également au mois principal pour la pêche et le séchage de la morue.

- mi-octobre : remise en état des bâtiments avant l’hiver, provisions de bois/tourbe pour se chauffer durant l’hiver, réserves de viande, de bière. Période des fêtes, mariages, invitations importantes, banquets (temps forts de la vie des Scandinaves, il s’agit en effet d’un honneur d’être invité à un banquet et de s’y rendre, ceux-ci durent parfois plusieurs jours).

- mois d’hiver : travaux d’intérieur, filage, tissage, éventuellement chasse et pêche, broderie, couture, activités artisanales, période de veillées le soir où devaient être récités des poèmes/contes. Fête du solstice d’hiver, Jól célébrant la fertilité censée faire revenir le soleil = sacrifices, banquets parfois pendant deux semaines, célébration pour la paix et pour avoir les faveurs des dieux au cours l’année à venir.

Une partie du temps était également consacré pour les travaux artisanaux, domaine dans lequel les vikings étaient passés maîtres : charpente, orfèvrerie, forge, tabletterie, travail de la stéatite, etc. Le fer était particulièrement employé et son travail bien maîtrisé. Le matériel des artisans devait être très élaboré, et des personnes devaient être spécialisées dans les différents domaines artisanaux pour parvenir à produire des œuvres d’art tels que la proue du navire d’Oseberg par exemple. Le tissage occupait une place importante dans la société viking, ils tissaient de grandes étoffes de bure à base de laine de mouton. Elles servaient à l’usage des Scandinaves eux-mêmes, mais aussi comme monnaie d’échange. Le tissage se réalisait sur un métier vertical fixé le long d’un mur. Les poteries, la verrerie, le cuir et le parchemin sont surtout importés.



Christan Sébire, Lionel Rivoire et Bjarne Clement, directeur du centre viking

Centre viking de Ribe

Centre viking de Ribe

Centre viking de Ribe

Christan Sébire et Bjarne Clement, directeur du centre viking

PARC HISTORIQUE ORNAVIK

DOMAINE DE BEAUREGARD
14200 HÉROUVILLE-SAINT-CLAIR
02 31 52 40 90

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

NEWSLETTER

adresse invalide