Roskilde

Le musée des bateaux vikings de Roskilde constitue un pôle majeur de la recherche sur les bateaux et la navigation vikings.

Le musée présente les cinq épaves Skudelev découvertes dans le fjord de Roskilde. Ces épaves coulées à la fin de la période viking ont permis d’établir un système de barrage à l’entrée du port de Roskilde, afin d’en contrôler l’accès. Au sein du musée, ces bateaux permettent de présenter aux visiteurs : la construction navale, la navigation, le commerce, les systèmes de défense et la guerre.

Le Skudelev 1 est un navire de commerce destiné à la haute mer daté du début du XIe siècle. Le Skudelev 2 est un bateau de guerre également adapté à la haute mer pouvant accueillir 65 à 70 guerriers. Il est également daté de la première moitié du XIe siècle. Le Skudelev 3 était adapté au fret et au transport de personnes. Contrairement aux deux premiers ce navire ne pouvait pas naviguer en haute mer, mais plutôt sur les mers danoises et de la Baltique. Ce bateau est daté vers 1040. Le Skudelev 5 correspond à un petit bateau de guerre adapté pour les voyages sur les mers danoises et la Baltique, il est daté aux environs de 1030. Enfin, le Skudelev 6 correspond à un petit bateau de pêche maniable à la voile et à la rame. Le navire est ensuite modifié pour s’adapter au fret et au transport. Il est également daté au environ de la première moitié du XIe siècle.

Le musée de Roskilde achète le chantier naval situé à sa proximité immédiate au cours de l’année 1981. Ce chantier naval devient également un centre d’archéologie expérimentale et constitue dès lors un conservatoire des savoir-faire anciens de constructions navales, et notamment de la construction à clin, méthode largement privilégiée à l’époque viking. Y sont ainsi reconstruits des bateaux anciens, construits des bateaux neufs selon des méthodes anciennes, ou restaurés de vieux bateaux.



PARC HISTORIQUE ORNAVIK

DOMAINE DE BEAUREGARD
14200 HÉROUVILLE-SAINT-CLAIR
02 31 52 40 90

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

NEWSLETTER

adresse invalide